Qui Sommes t-on ?

Carole :Carole3
Commençons par elle, la belle et séduisante muse et chanteuse des RTT, qui n’est pas une chanteuse-musée. Elle est toute en finesse dans sa façon de nous inciter à être autre chose que des mecs de base qui pètent et qui rotent en regardant du foot à la télé. Elle nous invite par l’introspection Ericksonienne et l’auto-analyse transactionnelle, au dépassement de nos comportements égotiques. Elle nous explique en pure perte que l’auto-flagellation n’a rien à voir avec le fait de manger des fayots dans une bagnole. Elle-même sait se transcender et passer d’une attitude de réserve à une présence vocale et scénique qui n’en finit pas de nous scotcher. Quand on lui dit qu’on l’aime, elle nous croit pas et pense qu’elle finira classée monument hystérique au patrimoine du plateau matheysin, un peu comme le p’tit train d’la Mûre ou le Murçon. Mais ne vous y trompez pas, elle peut psychanalyser une huître en moins de temps qu’il ne vous en faut pour comprendre que vous pensez avec vos pieds.

Didier :Didier1
Regardez bien cet individu ! Homme de la terre le week-end, d’aucun disent qu’il plante ses patates avec Google earth pour qu’elles soient bien alignées, un peu comme les accords alambiqués de ses compositions, car vous l’avez reconnu, c’est lui le compositeur du groupe. Surnommé aussi le « boucher de Haute-Jarrie », aucune chance d’échapper à la tyrannie de ses exigences musicales. Qui pourrait croire que cet être frustre est une pointure de l’atome qui peut construire une centrale nucléaire en moins de temps qu’il ne vous en faut pour ouvrir une boîte de ravioli de chez Lidl ? Un petit bémol cependant : impossible de faire sonner sa corde de mi. Et en plus, il n’a pas une tête à chapeau !

Bernard :Bernard1
Si j’osais, je dirais que c’est un peu le lapin Duracell de la bande. On pourrait dire aussi que c’est une sorte de locomotive, et dans locomotive, il y a le mot loco qui veut dire dingue en espagnol, mais il y a aussi le mot motive. Toujours en mouvement, ce garçon est une pile. Son challenge permanent : finir les morceaux avant tout l’monde. Parfois, on a du mal à suivre… Mais son véritable univers c’est celui des mots et vous l’aurez deviné, c’est lui le parolier de la bande. C’est une sorte de tailleur, qui habille de mots les idées. Son sens du verbe n’a d’égal que sa générosité et son altruisme. Ce gars là peut vous écrire une chanson en moins de temps qu’il ne vous en faut pour trouver le « c » sur le glavier de votre machine à aigrir.

Alain :Alain1

Ne vous fiez pas à son air placide ! Cet homme là n’aime pas les cons. Autant vous dire tout de suite que nous, il nous aime bien. Et vous savez pourquoi ? Eh ben parce qu’on n’est pas con, bande de gros malins. Cet être de culture, habité par la musique, saura vous faire découvrir moult artistes et si un jour vous faites un quizz musical avec lui, vous êtes mort ! D’ailleurs s’il apprend que vous votez à droite, vous êtes mort ! et mort aussi si vous êtes contre la nationalisation des banques, car c’est avant tout un homme de convictions ! Faîtes-pas chier l’Alain, parce qu’il peut vous choper et en moins de temps qu’il ne vous en faut pour vous rappeler de quels mots UMP sont les initiales, il vous aura foutu dans son Thermomix, et autant dire que vous êtes mort.

Denis :Denis1
Cet homme-là dit plus de conneries que tous les membres du gouvernement réuni, ce qui n’est pas une mince affaire. Mais lui le fait exprès et il a la faiblesse de croire qu’il est quand même plus drôle, que tout ces pingouins non d’une pipe ! Sa casquette en peau de fesse abrite un cerveau perturbé, pas plus gros qu’une noix, qui alterne de façon pathologique entre le besoin de rire et l’envie de pleurer à la vue de tout ce bordel. Des fois ses gros doigts tombent sur les bonnes cases de son manche de basse. Méfiez-vous, ce mec-là peut se foutre de votre gueule en moins de temps qu’il ne vous en faut pour comprendre que le ridicule de la situation dans laquelle vous êtes, glisse comme un pet sur le linoléum de son indifférence.

Fabrice :Fabrice1
C’est le dernier arrivé dans le groupe et ce n’est donc pas un hasard, si c’est aussi le dernier à arriver à la répet’! Peut-être a-t-il du mal à trouver la route ? Parfois bloqué dans les bouchons, il est rare qu’avec lui un bouchon reste bloqué bien longtemps et il nous dit souvent préférer le vin d’ici que l’eau de là. Ce mécréant ne manque pas d’air et de l’air il en faut pour colorer à la flûte ou au sax, toute cette musique. C’est aussi souvent le dernier parti, et en moins de temps qu’il ne vous en faut pour vider votre verre, il vous aura adopté parce que son sens de l’amitié est aussi vaste que l’espace intergalactique qui n’est rien en comparaison du vide intersidéral du programme du Parti Socialiste pour les prochaines élections.

Les RTT en chiffres:
Âge moyen: 48,6 ans
Ce qui est relativement jeune comparé à l’âge de l’univers
Poids médian: 75,8 kg
J’en connais qui font drôlement monter la moyenne !
Taille moyenne: 1,73 m
Revenu moyen: NC
104 répet et 2 concerts par an
250 bouteilles de rouge
17 litres de jus d’orange BIO sans sucre ajouté.
Les oranges sont cultivées à St-Martin le Vinoux et pressées avec les pieds par les aveugles
12 kg de quiche Lorraine aux lardons hallal. Un lardon Hallal, des lardons à l’eau.
© Denis Jacquier 2009